Web12.jpg

Pourquoi the Telomere Project ?

Un télomère est l’extrémité d’un chromosome dans une cellule. C’est une séquence d’ADN qui a pour rôle de préserver notre patrimoine génétique à chaque fois que la cellule se réplique. Mais à chaque réplication, la cellule perd un petit morceau de télomère. A terme, il n’y a plus de protection et le processus devient impossible…

C’est ce qui conduit au vieillissement. Sauf si… Nous pouvons contrer ce phénomène, grâce à une enzyme : la télomérase qui maintient la taille des télomères.

 

Certains animaux ont des télomères plus longs, gages de longévité. Le mode de vie influence aussi les télomères : activité physique, alimentation, accompagnement des émotions et du stress. Par ailleurs, la télomérase se trouve aussi dans les cellules souches humaines. La recherche scientifique porte donc sur la télomérase et les télomères, porteurs d’espoir dans la lutte contre le vieillissement et certaines maladies, comme le cancer.

Mais quel rapport avec mon entreprise ?

Comme un télomère, mon entreprise tisse des petites connexions, invisibles sous nos yeux humains, mais bien présentes virtuellement sur le web et dans les énergies de l’invisible : le micro-monde, le macro-monde, bref le Vivant et l’Univers.

Comme un télomère, mon entreprise protège de l’information. Elle ne la fabrique pas (un télomère ne contient pas de gène) mais elle la préserve et elle la synthétise à partir des sources disponibles, y compris invisibles, comme les cellules souches (d’ailleurs, si un.e rédacteur.ice n’avait pas écrit tout ce qui se trouve sur le net, verriez-vous la multitude d’informations disponible ? Non. Le rôle des rédacteur.rice.s est de matérialiser l’information virtuelle).

Mon entreprise permet donc à l’information de se propager… dans une nouvelle cellule. Une nouvelle entité donc : une autre entreprise, un article, une émission de radio, un enseignement, une collaboration ou même une personne physique qui recevra le message. 

Quant à moi, eh bien je suis un peu la télomérase. Une enzyme équipée de mains et de doigts tapant sur un clavier ou parlant au milieu des arbres ou dans un micro pour que les mots existent. 

Transmettre est probablement un des plus cadeaux que nous puissions faire au vivant à travers les millénaires. Chacun.e d’entre nous apporte sa petite pierre. Une histoire racontée le soir à son enfant, un dessin sur un mur, un roman à succès, un site internet, un chant traditionnel qui se répète depuis des décennies. 

Les mots sont autant de vibrations qui s’envolent et qui sont porteurs de sens. The Telomere Project s’inscrit complètement dedans. L’énergie qui circule ici touche de nombreuses entités. 

Avec The Telomere Project, cette énergie vient pleinement du vivant, de nos cellules, de notre ADN. La double hélice qui semble s’enrouler indéfiniment touche à un niveau plus subtil, à un niveau quantique, toutes les autres doubles hélices. Toutes interagissent et créent à leur tour de nombreuses connexions. 

On pourrait visualiser les neurones qui se connectent constamment dans notre cerveau ou les atomes qui se lient et se bousculent sans cesse, créant ainsi notre univers (oui, tout ce que vous êtes, voyez, touchez, respirez, tout, absolument tout, est fait d’atomes).

Mes sujets de prédilection étant la santé, l’humain, l’alimentation, les arbres, l’astronomie, la physique quantique et bien entendu le vivant, The Telomere Project m’apparut un jour soudainement. 

Ce nom m’a été soufflé, j’en suis persuadée, par l’énergie de mon entreprise…

Image de Filip Zrnzević